Dobeuliou sites Internet
formation

Témoignages

ACMS-GROUPE ADDAP 13 - 2o17

La formation a consisté à former à la démarche résolutive, deux groupes de médiateurs de rue, soit une trentaine de personnes dont la mission consiste à garantir la paix sociale dans les cités dites sensibles (2h par mois pendant 8 mois)

La formation m’a appris à me faire « évacuer » tout ce que je pense et cela m’a beaucoup aidé ; ainsi que les jeux ludiques que j’ai beaucoup aimés.

David BRUNO
Médiateur


Prendre le temps d’écouter, réfléchir avant de pouvoir dire ce que j’ai à dire à la personne qui est en face de moi. Moins de colère, plus calme, patiente. Je ne suis plus dans mon DESERT.

Sihame NACIRI
Médiatrice


Je pense que cette méthode est superbe car elle m’a fait travailler sur moi et elle m’a permis d’acquérir des techniques de communication et de libérer mes émotions.

Jean-Luc TOGNETTI
Médiateur

ADMR Cannes - 2017

La session de formation d’une journée par mois pendant 5 mois avait pour thématique la coopération via la réorganisation administrative d’une équipe sur Cannes gérant deux services : un service de soins infirmiers et un service d’aide à domicile – personnes âgées et personnes en situation de handicap -

« j’ai trouvé les sessions de formation très riches, impartiales, sans jugement de valeur. Elles ont approfondi des notions dont on entend souvent parler comme celle de la coopération sans en comprendre le sens. Beaucoup d’écoute et une atmosphère sereine et sincère. Beaucoup d’éléments mais pas de sentiment de « survol ». Chaque notion est claire et précise. La méthode très pédagogique  favorise l’expression libre et l’échange ».

Déborah VITIELLO
Assistante technique


La formation est de très bonne qualité. L’approche est intéressante et concrète. La méthode est structurée, concise, très maitrisée. La mise en place d’une nouvelle organisation est concrète avec obligation de résultats. Et la coopération liée à la démarche résolutive  m’a permis de mieux percevoir ma place et celle de mes collègues au sein de l’Equipe.

Christine PAPASSEUDI
Infirmière DE


Formatrice intéressante qui nous fait réfléchir sur nous-mêmes et notre façon d’être. L’objectif est atteint. Les contenus sont assez théoriques mais toujours dans le questionnement. La méthode est intéressante car toujours dans l’action en variant les activités : théorie, questionnement, travail individuel, en groupe. J’ai apprécié d’être questionnée sur notre état d’esprit à chaque étape de la formation et tout au long d’une journée.

Marie-Christine BERNHARD
Secrétaire

ADMR Nice - 2017

La formation a consisté à une mise en coopération d’une équipe de cadres avec sa direction générale pour intégrer de nouveaux cadres et pour continuer une dynamique de travail, à raison d’une journée pendant trois mois. L’un de ces journées a consisté à s’extraire du lieu de travail  pour se rencontrer dans un village de vacances avec deux clowns : l’une des deux clowns est formée au travail social. L’autre travaille beaucoup dans les hôpitaux pour enfants malades.

La formation est intéressante car après la présentation de chaque journée, de la finalité liée aux bases théoriques, nous passons de suite à des cas pratiques qui mobilisent l’ensemble des cadres : scénettes, jeux de rôle…avec le nez rouge. La méthode crée de la coopération au travers de ces animations : on est à la fois spectateur er acteur. Et on se découvre autrement.

Frédéric JOUVET
Chef de service comptabilité

 

Très bonne formation, diversifiée et riche. On apprend beaucoup sur les uns et les autres. On ne s’ennuie pas une seconde. La méthode est ludique, drôle, et elle permet de créer une réelle complicité, qui dure après…On découvre ses collègues, leur personnalité, leur côté « humain’.

Fanny GOMEZ
Responsables des ressources humaines

La formation est constructive et surprenante .Les contenus théoriques sont adaptés et en quantité modérée. La participation de chacun a su être amenée avec beaucoup de bienveillance par la formatrice. J’ai apprécié le lâcher prise des membres de l’équipe à se mettre dans des situations qui ont permis de découvrir une autre facette de leur personnalité .

Delphine PALLESCHI
Adjointe de Direction

 

Mecs rayon de soleil – Saint Etienne du Grès (13) -2015-

« cette démarche apporte de nouvelles perspectives dans mon travail mais également un état de bien-être dans un quotidien parfois difficile »

Céline ROYER, Monitrice Educatrice

« c’est à nous professionnels de changer notre manière de fonctionner afin de permettre à la famille de dire, elle, où est le problème, plutôt que ce soit nous qui le disions à sa place »

Jeanne TATIBOUET, Service Civique

« démarche excellente, claire et concise, sans langue de bois. Cela nous laisse une grande place d’expression et de réflexion. Aucun jugement, donc de la confiance »

Emmanuelle INTSABY, Monitrice Educatrice

« méthode interactive, donc participative qui interdit de s’endormir ! la pertinence de la formatrice est très aidante lorsque – çà coince- ; c’est un nouveau regard sur soi qu’elle nous permet d’avoir et ce n’est pas toujours évident »

Karine ARNOULD, Educatrice Spécialisée

 

Mecs Rayon de soleil– Miramas (13) -2015-

« j’ai appris à rechercher les points forts de la personne, sans manipulation ou orientation »

Teddy BARRIOL Moniteur Educateur

« j’ai pris conscience du choix des mots qui orientent la discussion »
Yann TROTOUX, Educateur Sportif, « un retour aux sources : regarder à partir du vivant, ce qui vibre chez la personne et être derrière - à la fois dans un élan, et une retenue »

Maryline GEOFFROY, Educatrice Spécialisée

vpa 95 – Pôle Handicap -2012-

Tous mes remerciements pour votre accompagnement « coaching » durant le dernier trimestre 2012. J’apprécie ce « supplément d’âme » que vous amenez à chacune de vos interventions et je retiens de celles-ci la forte implication humaine et sociale que nous devons insuffler et/ou maintenir dans nos relations, y compris, hiérarchiques. L’affect n’est pas un vilain mot dans le management et les rapports qui peuvent être parfois (pour ne pas dire souvent) transférentiels entre sa hiérarchie, mais aussi dans la gestion des groupes et des personnes ainsi que dans la vie, font partie des relations sociales (et les construisent) et amènent à des rencontres qui font grandir les hommes. Le tout, c’est d’en être conscient et de le mettre au travail sans cesse afin de ne pas être dans l’excès. Rouzel dit que « la relation éducative commence d’abord par la rencontre de deux personnes », je crois que votre travail tend à amener un souhait d’amélioration en visant d’abord à nous « rencontrer »…. Au-delà de l’aspect hiérarchique qui doit être présent pour contenir et réguler.

Christophe PASTOR
Chef de service CAVT
VPA 95 – Pôle Handicap

La formation sur l'insertion durable via le bail glissant dispensée lors d'une première journée porte ses fruits et rentre dans une démarche d’amélioration continue de la qualité.

Elle est génératrice d’impulsion et de volonté d’amélioration. Le résultat escompté prend racine et j’en suis ravie,

Valérie HERVIEU
Directrice
VPA 95 – Pôle Handicap

France terre d’asile -2012-

... Je suis ravi de ces rencontres humaines et professionnelles. Et de ces découvertes pleines de possibles. Je me souviens des émotions et d'une nouvelle manière de réfléchir ...

... Je suis heureux de trouver les moyens d'utiliser mes connaissances dans mon travail en CADA. Je ne savais pas jusqu’au où on peut aller avec les résidents tout en restant dans le cadre professionnel. Cela change mon image de travailleur social, et allume la lumière...

... Je n'avais jamais fait de jeux de rôle et c'était une véritable découverte pour moi. Je suis surpris par l'efficacité de cette pratique ...

... Une démarche extrêmement intéressante qui ouvre d'autres possibles. Session vivante et animée où temps d'information, d'échanges et de pratiques sont bien équilibrés ...

... Je suis vraiment satisfait parce que la formation est de qualité, les livrets, les temps d'échange et les jeux de rôle en font une formation assez complète où on ne voit pas le temps passer !...

5 intervenants sociaux
Juin et Septembre 2012

Inter Parcours Handicap 13 -2011-

Cette formation vient chambouler tous les concepts de la relation d'aide tellement ancrés dans notre société : d'une position "haute" d'aidant à aidé, on passe à coté, au même niveau que l'autre, et on lui permet grâce à cela d'être un Homme "debout", tout handicapé qu'il puisse être. La dignité est essentielle à l'Homme, elle est la lumière qui permet à l'individu de se projeter. Car s'il croit en lui, il peut croire en ses rêves. Voilà ce que je retiens de cette formation.
Cela a été pour moi plus qu'une formation pour aider à la formulation du projet de vie. Elle a déplacé mon regard, et les répercussions se retrouvent aujourd'hui aussi bien dans ma vie professionnelle, que personnelle, et même de citoyenne! Chercher des solutions plutôt que de chercher à comprendre les problèmes, permettre par notre présence active à la personne de trouver elle même ses propres solutions parce qu'on l'en sait capable, et trouver de petits objectifs réalistes pour impulser le mouvement, le battement d'aile du papillon...

Fanny Germain
adhérente inter-parcours handicap 13

« J’ai appris que l’écoute peut être associée au silence. Qu’il faut être ouvert pour accueillir l’autre et l’aider à formuler son projet de vie. Cette formation m’a renvoyé à l’intérieur de moi-même et qu’il était indispensable de verrouiller sa voix off pour s’ouvrir totalement aux autres »

Séverine BAUDIN, Bénévole

Santé Action -2011-

1 Les objectifs
Mes objectifs en EHPAD étaient triples :
Améliorer l’accompagnement des personnes âgées
Décloisonner les services
Dynamiser l’équipe et ainsi lutter contre l’épuisement engendré par la prise en charge routinière.

1.1 Amélioration de l’accompagnement des personnes âgées
La démarche résolutive apporte un « bol d’oxygène » dans la vie de la personne âgée en EHPAD, réamorçant l’étincelle du désir et des projets possibles.
Elle permet au résidant de se sentir à nouveau acteur de sa vie et aux intervenants de redécouvrir que la personne âgée, même souffrante, demeure un être dans toutes ses dimensions.

1.2 Décloisonnement des services
La constitution de groupes panachés pour chaque session de formation à la « démarche résolutive » (administration, cuisine, lingerie, technique, soignant, hôtellerie) permet à chacun de se réapproprier la notion de service commun. Chacun peut ainsi constater, et quelquefois avec grand étonnement, la charge de travail, l’implication, le souci permanent et une facette de la prise en charge aussi importante et complémentaire de la sienne propre.
Par ailleurs, la participation de la directrice comme stagiaire de la formation sur le même plan que les autres participants la repositionne comme un membre de l’équipe à part entière.
Ainsi la notion « d’établissement » reprend tout son sens par rapport à celle de « services » plus sclérosante

1.3 Dynamisation de l’équipe et lutte contre l’épuisement engendré par la prise en charge routinière
Les jeux de rôle permettent aux stagiaires de participer et d’initier une démarche plus participante à l’égard des résidants.
Ils touchent du doigt, ensemble, sans jugement, les erreurs régulièrement commises dans notre forme de communication. Ils s’aperçoivent que l’inertie dans les échanges avec les résidents peut se transformer en moteur par le biais de la « démarche résolutive ».
L’apprentissage des outils (cercle des objectifs, échelles…) est en soi re-dynamisante. Même si l’état de santé des résidents ne permet pas toujours de reprendre la méthode dans son entier, c’est une forme de pensée, une démarche qui ouvre les perspectives d’une autre forme de communication. L’objectif est centré sur la personne et son mieux-être possible. Lui redonner sa parole permet de la ré-entendre et de la redécouvrir en tant qu’être humain.
Il apparaît rapidement que ce n’est finalement pas le temps qui fait défaut pour initier une telle démarche. Les effets produits auprès des résidents enchantent l’équipe qui souvent ne savait plus quoi entreprendre et du même coup n’essayait plus de débloquer les situations souvent les plus lourdes.
Ainsi les intervenant aperçoivent une issue à la lassitude provoquée par des situations subies et les confrontant à leur propre impuissance. Eux-mêmes redeviennent acteurs et se vivent comme pouvant être le vecteur d’une amélioration notable. La lassitude et l’épuisement provoqués par la passivité de leur action prend l’aspect d’un espoir et d’un désir nouveau d’avancer et de faire avancer.


Martine MULLER, Directrice

Entraide 13 -2010-

" Un nouveau regard : comment passer de la question (pourquoi ?) qui "tue", qui enfonce dans la souffrance de celui qui est en face de nous, à l'interrogation (en quoi) qui élève, soulage et remet l'interrogé en position d'acteur de sa propre demande, de son vécu et redonne à la relation d'aide sa dimension partage. Ce dernier terme repose dans l'espace de rencontre, la place de l'humaine condition : semblables et solidaires. "

André LIDOINE, Directeur Adjoint

"La démarche Résolutive m'a permis en modifiant le regard que je portais sur une situation, de voir des moyens nouveaux d'action et de progression là ou précédemment je subissais la difficulté. La technique Résolutive enseigne la transformation d'une force négative en puissance constructive, elle permet la juste utilisation de ses compétences. Cette méthode est à mettre entre toutes les mains."

Eric BESSON, Responsable des Ressources Humaines

Retour haut de page ▲
Action positive pour l'inclusion durable de familles en grande précarité.
Elia Formation - 1 rue Saint Ferreol 13001 Marseille
Tél. : 04 91 13 01 63 - Courriel : formation1@eliasud.org